vendredi 2 octobre 2015

dans un bol de nouilles !


nous avons survolé l'intrigant Myanmar,
dans d'insignifiantes turbulences


et atterri dans un bol de nouilles,
plein de moites vapeurs


 nous avons parcouru Bangkok sous une éprouvante chaleur,
pour en retenir avec délice : son vivant Chinatown,
ses khlong boats rafraîchissants, la douceur des green tea latte,
ses copieuses assiettes de rue, son bric-à-brac enthousiasmant,
son marché aux fleurs, la ligne de son bus n°53,
et quitter la foule pour le Nord, Ayuthaya d'abord !


puis, à quelques kilomètres,
dans une minuscule cuisine de Lopburi,
les marmites dans une pirogue rouge,
je dessine mother lek (la petite maman)
dans une jolie pénombre 


et un groupe d'étudiantes aux jupes noires plissées
assises le long du quai des écouteurs partagés,


être déçus par le trop plein de touristes (dont nous faisons partis), 
le train couchette anglais, américain, australien,
le vieux Chiang Mai, reconverti en Disneyland du temple…
et puis ouf, trouver sur une carte, tout au Nord, Thaton
à la frontière birmane et y rester pour dessiner,
faire des virées dans les vertes rizières et sillonner à toute allure 
la montagne jusqu'au Mékong


revivre dans les marchés,
nos lieux adorés

 

 descendre la rivière Kok en pirogue,
trois heures pour rejoindre la vivifiante Chiang Rai,
et sa douce guesthouse aux petits déjeuners fruités


poursuivre à Chiang Saen
où dans une gargote de bord de rivière
nous mangeons une fondue de poissons sur de petites tables en plastique
avant de rejoindre la minuscule fête foraine pour enfants
et de manger un trop bon rôti de bananes au lait concentré sucré ! 


redescendre pour découvrir Phayao,
et son splendide kwan (lac) où chaque soir 
famille et amis se retrouvent pour pique-niquer
raviolis, soupes et brochettes de viande


et nous terminons par Phrae, si paisible,
avec son marché de nuit, ses petites ruelles bordées de maisons en teck,
ses villas aux toits dentelés et cette douce famille de Bangkok rencontrée
qui nous emmène la nuit tombée dans son périple bouddhistique
au sommet de la colline 

à Bangkok,
notre périple se termine au fond d'un jardin,
dans une ancienne maison en teck poussièreuse,
les au revoir de sa douce mamie, sur les joues !

voyage coloré, gastronomique (oh oui !),
nous nous sommes débattus dans ce bol de nouilles
pour y trouver notre chemin… et nous avons fini par trouver !

Khob khun kaaaaa,
 merci Thaïlande !





4 commentaires:

Stéphanie Gysin a dit…

super! ça donne envie de partir et d'aller découvrir les paysages et la gastronomie!

karine maincent a dit…

Oh oui ! Il faut Stéphanie !!!

Anne-Lorraine Barnier a dit…

Un bol de nouilles bien appétissant! :)

karine maincent a dit…

Merci Anne-Lorraine ! :)